-Mauritanie : Les acquis du PARIIS appréciés par les plus hautes Autorités

Le PARIIS Mauritanie connait une avancée fort appréciable, avec plusieurs sites mis en valeur, dont certains pour la deuxième campagne de production. 710,5 ha sont achevés, tous types d’irrigation confondus. Avec plusieurs barrages réhabilités, une innovation de  motopompe susceptible d’être dupliquée  dans les autres pays, des sites pour les femmes chefs de ménage, la Mauritanie a fière allure et se projette sur la réalisation de 2870 ha, pour les deux années à venir.

                           Plusieurs barrages réhabilités grâce au PARIIS

En zone pluviale, le Projet a réhabilité en 2020,  deux barrages (totalisant 320 Ha) longtemps restés inactifs, au profil de 289 familles vulnérables. Les cuvettes des deux barrages ont été mises en valeur pour la culture de décrue en fin de saison 2020.

Ce sont Tachott Khadra avec une superficie de la cuvette de 130ha et Tegunent avec une superficie de la cuvette de 190 ha.

Le barrage de Jreïkaya El Hijaj avec une superficie de la cuvette de 78 Ha est en cours avec la reconstruction du plot cassé, tandis que quatre autres barrages (2 dans l’Assaba et 2 autres dans le Gorgol) sont dans le processus de passation du marché.

L’avis d’appels d’offres pour les 2 barrages dans le Hodh El Gharbi été lancé en mi-novembre.

Les seuils de Tawaz dans la ZIP de l’Adrar (totalisant 200 ha) et 7 seuils en gabions aménagés dans le Tagant à Tidjikja, ont été réceptionnés en août 2021.

L’intervention du PARIIS en matière de réhabilitation et revitalisation des barrages, a été faite avec plusieurs innovations.

Lors de la visite du Ministre du Développement Rural, Dy Ould Zeyn, en février 2021, sur le terrain, il déclara, extasié, que « c’est fantastique de voir un volume de 1500m3 d’eau stocké en pleine zone aride ».

Les travaux des barrages ont été renforcés en amont, pour la mise en place des ouvrages de conservation des eaux et sols (CES/DRS), des types de diguettes filtrantes des plans de l’eau, ce qui permettra de diminuer l’envasement de la cuvette.

En plus, la mise en place des bâches permettra d’apporter une irrigation supplémentaire et l’extension de la mise en valeur par des activités de maraichage.

Autre innovation, la réalisation de  497 ha de petits périmètres irrigués avec l’introduction  du système solaire dans le cadre de système de pompage. Ce procédé va permettre aux paysans d’économiser sur le pompage, en vue d’améliorer significativement leurs comptes d’exploitation.

Le projet a introduit également des modèles innovants pour la construction des bassins pour collecter l’eau, afin de la restreindre pour former une source d’irrigation pour les femmes et abreuver le bétail.

En perspectives, il est planifié pour l’année 2022, de  mettre en œuvre un portefeuille de 240 ha de type 2 familial, dont 120 ha portés par les agriculteurs choisis à travers une démarche de compétitivité et entrepreneuriale ; et 120 ha avec des promoteurs privés moyens qui seront retenus aussi sur la base d’un appel à propositions.

                  Aménagement des sites pilotes pour les femmes chefs ménages

Le PARIIS Mauritanie a initié quatre sites pilotes (18,7 ha) au profit  de 280  femmes chefs ménages vulnérables au niveau des wilayas du Trarza et Brakna.

Cet appui vise  la protection des sites pilotes à travers la fourniture de grillages et des puits équipés en énergie solaire. Au niveau de ces sites, les femmes sont déjà à leur troisième campagne.

Le site d’Idini regroupe à lui seul,  cinq coopératives féminines qui n’arrivaient pas jadis à finaliser une campagne maraichère par an.

Avec l’arrivée du PARIIS, le caractère innovateur de l’aménagement type équipement et système d’irrigation, assurera sans aucune difficulté à ces femmes, la réalisation de trois campagnes (hivernage, saison chaude, saison froide) au cours de toute l’année.

L’intervention du PARIIS consiste à mettre en place des sites pilotes avec plusieurs spéculations, notamment les cultures fruitières, maraichères, fourragères et légumineuses, afin de permettre aux femmes d’avoir une activité permanente.

Des bonnes pratiques à valoriser

La mise en œuvre du PARIIS, a permis d’identifier un certain nombre de bonnes pratiques et solutions d’irrigation, au nombre desquelles figurent, la gestion de l’eau de la coopérative Wolof FASA dans le Trarza ; la gestion de l’envasement des canaux tertiaires qui causent une baisse du débit et de l’efficience de l’irrigation ; le couplage de la pompe pour améliorer l’exhaure de l’eau au niveau de la ZIP de Rosso dans le TRARZA ; la solution VISA communautaire.

                                        L’onction  du Chef de l’Etat

L’Unité de coordination du  PARIIS-Mauritanie a reçu des vives félicitations de son S.E.M Mohamed Ould  Cheick El Ghazouani, Président de la république, à l’occasion de la Foire de l’élevage, en avril 2021.

A l’occasion de la visite des stands des participants, S.E.M Mohamed Ould  Cheick El Ghazouni, s’est longuement entretenu avec les responsables du PARIIS-MR, au stand du projet. Il a été édifié sur les contours ainsi que les acquis de la mise en œuvre du projet.

Il s’agit d’une innovation portant sur l’alimentation de deux pompes à travers un seul moteur de type 1115.

Cette pratique a permis d’améliorer le pompage de l’eau pour l’irrigation des périmètres, en doublant le débit avec le maintien de la même consommation de lubrifiant.

Suite aux échanges qui ont eu lieu autour des solutions d’irrigation mises en œuvre par le Projet,  le Président de la République a formulé d’importantes recommandations au PARIIS, en demandant de les mettre en œuvre dans les meilleurs délais, au regard des opportunités qu’elles offrent, notamment en matière d’amélioration de la fourniture en eau pour les besoins agricoles et l’abreuvement des animaux.

Le Chef de l’Etat a recommandé de développer et multiplier rapidement ces types d’irrigation, notamment les boulis dans le cadre de la réalisation des barrages ; favoriser et encourager le développement d’espaces de captage, d’épanouissement et de promotion des innovations en matière d’irrigation à l’effet de permettre au pays de maîtriser ses ressources en eaux.

Cette marque d’intérêt de S.E.M Mohamed Ould Cheick El Ghazouani au PARIIS, est révélatrice  des attentes légitimes des Décideurs pour la réussite du projet.

Le PARIIS Mauritanie intervient au niveau de neuf zones d’intervention prioritaires (ZIP) dont quatre situées dans la zone de la vallée,  notamment le Trarza, le Brakna, le Gorgol et le Guidimagha et cinq en zone pluviale, à savoir les deux hodhs, l’Assaba, le Tagant et l’Adrar.